Komboï ou les Métamorphoses du clavecin

Véritable exploration sonore, hommage au répertoire baroque par petites touches et expérimentations électroacoustiques des XXe et XXIe siècles, ce programme insolite raconte l’histoire d’une alliance entre mémoire et modernité.

Clavecin et percussions, utilisés au travers de nouvelles conceptions sonores, se métamorphosent. Tranchant de l’attaque, luminosité de la résonance, jeux de timbres et de rythmes… les compositeurs jouent sur la dualité, sur l’association ou la dissociation.

Komboï, œuvre emblématique de Iannis Xenakis, signifiant nœuds de rythmes, nœuds de timbres, nœuds de structures ou nœuds de personnalités, est le point de départ de ce projet en duo.

Redonner vie à ce répertoire brillant, tel est le projet de Florent Jodelet et Maude Gratton, qui nourrissent également le désir de l’enrichir. Une commande a ainsi été passée au compositeur Philippe Schoeller, et Dolce volcano a été créé avec le soutien du Festival de Saintes et de l’Abbaye aux Dames de Saintes en juillet 2018.

Maude Gratton, clavecin
Florent Jodelet, percussions

Programme à définir parmi
Clavecin & percussions
Iannis Xenakis : Komboï (1981)
François-Bernard Mâche : Anaphores (1981)
Frédéric Durieux : Marges I (1989)
Maurice Ohana : Miroir de Célestine (1990)
Philippe Schoeller : Dolce volcano  (2018)

Avec bande
Jonathan Harvey : Ricercare una melodia adapté pour percussions avec dispositif électronique (1984)
Francesca Verunelli : #3987 Magic Mauve pour percussions et bande (2012)
F.-B. Mâche : Korwar pour clavecin et bande (1972)

Clavecin
Louis Couperin : Prélude non mesuré
Domenico Scarlatti : Sonate(s)
Béla Bartók : Mikrokosmos (extraits)
György Ligeti : Passacaille Hongroise ou Rock Hongrois (1978)

Percussions