Wilhelm Friedemann Bach – Concertos

Crédit photo Mathieu Vouzelaud

Johann Sebastian Bach parlait de Wilhelm Friedemann comme son fils préféré, le plus doué.

Souvent éclipsé par ses frères Carl Philip Emanuel et Johann Christian, Wilhelm Friedemann Bach dresse un pont hors du commun entre l’art savant de son père, et les tendances expressives des multiples courants artistiques prenant leur essor au cours de la 2e moitié du XVIIIè siècle.

Sa musique, déjà peu jouée de son vivant, réputée trop difficile, reste encore méconnue. Il est l’un des premiers compositeurs à vivre comme un musicien indépendant, rejetant les autorités religieuses et politiques. S’il donne l’image d’une personne instable, fantasque, en quête d’une originalité parfois décriée par ses contemporains, ses œuvres sont fascinantes, et le génie qui transparaît à la lecture de sa musique, inclassable, visionnaire, et d’une intelligence aiguisée.

Wilhelm Friedemann Bach

Musique de chambre
6 musiciens
Maude Gratton, clavecin et direction
& 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse

Concerto en la mineur pour clavecin et cordes Fk 45
1er mouvement – Larghetto – Allegro ma non tanto

Allegro e forte en ré mineur Fk 65

Concerto en Ré Majeur pour clavecin et cordes Fk 41
Allegro – Andante – Presto

Symphonie en Fa Majeur Fk 67
Vivace – Andante – Allegro – Menuets I & II

Concerto en mi mineur pour clavecin et cordes Fk 43
Allegretto – Adagio – Allegro assai

Il Convito a consacré son premier enregistrement à ce programme pour le label Mirare. Ce disque a été chaleureusement accueilli par la critique : 4F de Télérama, nomination à la Shortlist des Gramophones Awards 2016, Forbes 10 Best Classical Recordings of 2015.