Le théâtre baroque vénitien… entre ordre et désordre


2019 © João Garcia

Intrigues tragi-comiques compliquées, pluie de personnages aux relations inextricables et licencieuses : l’opéra vénitien apparaît dans toute sa fantaisie baroque, entre ordre et désordre.

Venise est alors une ville riche, foisonnante, un centre culturel majeur. L’ouverture en 1637 du premier théâtre lyrique public, le théâtre San Cassiano, marque les débuts de l’Opéra échappant aux cercles restreints des élites.

Claudio Monteverdi est à la genèse d’une profonde mutation qui a vu l’éclosion de la parole et du sentiment : la poésie en musique n’est plus prétexte à mélodie, elle sert directement l’émotion et l’homme.

Ce programme propose d’explorer comment Venise, désireuse de susciter l’émerveillement, a engendré une véritable révolution artistique en portant ce nouvel Opéra public à la postérité, et en faisant émerger une école instrumentale novatrice et fascinante.

Un effectif de 4 à 6 musiciens
Maude Gratton, clavecin ou claviorganum
Camille Poul, soprano
Violon (Sophie Gent)
Fûtes (Julien Martin)
Violes (Claire Gratton, Romina Lischka)
Violone (Josh Cheatham, Christian Staude)

Équipe entourant la conception du programme 
Jean-François Lattarico, professeur à l’Université Lyon III
Anne Delage, historienne de l’Art, conférencière de la Réunion des Musées Nationaux

Programme

Extraits d’opéras
Claudio Monteverdi, Francisco Cavalli, Francesco Sacrati, Pietro Andrea Ziani, Pietro Antonio Cesti, Francesco Lucio…

Musique instrumentale
Gioseffo Guami, Giovanni Gabrieli, Giovanni Picchi, Dario Castello, Biagio Marini, Tarquinio Merula…

Un avant-concert peut être proposé sous la forme d’une conférence avec Anne Delage et Jean-François Lattarico.